Antoine, un pionnier passionné à votre service

Antoine Hoffmann-Massé est guide et fondateur de Bike Access. Engagé depuis ses débuts envers le territoire de la Haute-Provence et la pratique de l'Enduro VTT, il nous en dit plus sur ses motivations et ses idées à notre service...

Bike-Access.com : Comment as-tu découvert le VTT ? 

Antoine : C'était en 1998, j'étais à peine adolescent. J'ai voulu découvrir le territoire qui nous entoure. C'est comme ça que j'ai commencé à perfectionner ma technique à VTT, et que j'ai pris goût au pilotage. Le choix de chemin était très restreint.  À l'époque, je roulais seul. Je faisais figure de marginal ! Quand j’y repense, je me dis que les jeunes et les pratiquants d'aujourd'hui ont une sacrée chance : ils ont du monde avec qui rouler, des chemins fait pour l'enduro, et un encadrement pour prendre soin d'eux. À l'époque, c’était une autre génération, la toute première, celle des pionniers du VTT et de l’enduro, sur le secteur. 

 

" Toutes les petites astuces qui font qu’il n’y a jamais de mauvaise surprise, que le partage du territoire se fait toujours dans la courtoisie et l'échange. "

 

Quel avantage tires-tu de ces années au contact du terrain ? 

Je connais les lieux comme ma poche. La topographie des collines et chaque mètre de chemin sont imprimés dans ma mémoire. j'ai même en tête des zones vierges de trace, que j'ai repéré pour ouvrir de nouveaux chemins. Et puis, je connais l’évolution des conditions météos et leur influence sur le terrain. Ça fait des années que je ne me suis plus fait surprendre par le terrain parfois collant de chez nous ! J'ai en tête les habitudes des autres usagés : les chasseurs et les postes à grive, les chevaux et leur itinéraires, les cueilleurs et leurs zones secrètes... Toutes ces petites astuces qui font qu’il n’y a jamais de mauvaise surprise, que le partage du territoire se fait toujours dans la courtoisie et l'échange. 

 

Tu as été pilote d'Enduro en compétition, quels sont tes meilleurs souvenirs ? 

La Mégavalanche de 2005, en premier lieu. Cette année là, j'ai sû concilier tous les paramètres pour faire une belle performance. Terminer dans le top 10 de la Méga et avoir de telles sensations sur le vélo restent des souvenirs incroyables. L'année précédente, gagner en junior et être dans les 10 premiers de la Tribe 10 000 reste aussi comme un de mes meilleurs souvenir en enduro. La gestion de l'effort et du matériel face à ce que l'on considérait comme un défi, a forgé ma conception du VTT et de l'Enduro. Enfin, avoir l'occasion d'évoluer à la régulière autour du top 10 des Enduro-Series et de la Coupe d'Europe de descente marathon plusieurs années durant m'a appris toutes les ficelles du métier de pilote d'enduro. 

 

 " J'aime trop l'enduro et le VTT pour bercer mes clients d'une douce illusion. J'apporte les éléments d'une véritable progression personnelle. " 

 

Mets-tu cette expérience à profit dans ton rôle de moniteur ? 

À chaque instant ! Le haut niveau pousse à aller toujours plus loin dans l’étude et la maitrise de chaque paramètre qui compte pour bien rouler.  Il exige une telle maitrise de chaque détail que je sais décomposer chaque facteur de performance, l’analyser, le bonifier, et l’adapter aux capacité du pilote que je conseille. Ça me permet de faire le tri et de garder une référence à l’esprit, ne pas tomber dans des travers pervers qui poussent le moniteur et l’élève sur de fausses pistes de progression. J'en tire un profond respect de chaque progrès accomplis. J'en connais trop la valeur ! J'en tire surtout une certaine intransigeance à offrir de réelles pistes de progression à mes pilotes. Ne pas tomber dans des facilités qui n'entretiennent qu'une illusion de progrès. C'est ce que je met sans cesse à profit avec les pilotes que j'accompagne dans leur projets de compétition, dont la Mégavalanche et la coupe de France d'Enduro qui sont des moments forts de la saison, où seul le vrai travail est récompensé. 

 

" J'aime la Haute-Provence parce qu'il ne se passe pas un jour sans qu'elle fasse référence à mes voyages... "

 

Tu as voyagé et roulé parmis les plus beaux spots au cour de cette carrière. Pourquoi miser sur la Haute-Provence avec Bike Access ? 

Je penses que chaque voyage que j'ai pu faire m'a inspiré. J'en ai rapporté des petites habitudes et des goûts affirmés. La Haute-Provence est un carrefour entre la Provence et les Alpes. Elle a la quiétude du Yukon, peut avoir le côté fun et le climat des bois de SantaCruz, le potentiel n’est pas loin de ce que l’on pourrait trouver à Finale, et la montagne de Lure est un peu notre « Top of the World » de Whistler… J'aime cette région parce qu'il ne se passe pas un jour, pas une sortie, sans qu'elle fasse référence à tous mes voyages ! 

 

Tu as fait des études d'ingénierie mécanique... À quoi bon ?

Je les ai mises à profit pour les essais de matériel. J’aime faire le lien entre la configuration du matériel, et le fonctionnement du vélo. Je suis capable de passer des heures à procéder réglage par réglage pour ressentir leur influences, et me questionner sur les meilleurs solutions pour les adapter à mon pilotage. Au fur et à mesure du temps, j’ai peaufiné mon savoir faire en ayant la chance d’échanger avec certains très bons dans le milieu. Comme pour mes voyages, il ne se passe pas une séance de réglage sans que j'y fasse référence...

 

" Un cri en pleine spéciale, un sourire en bas, l’émerveillement face à un paysage marquent les esprits ! Il faut les vivre pour y croire... "

 

Pour ton entrainement, tu as parfois roulé seul. Désormais, tu es moniteur. Comment vis-tu la situation ? 

Excellemment bien ! D'abord, parce que j'aime la responsabilité que j'ai d'être celui qui doit faire les bons choix, apporter les bons conseils, veiller au bon déroulement de la sortie. Elle est la même que lorsque tu t'entraine seul et que tu dois impérativement " rentabiliser " ta séance. Et puis, surtout, rouler à plusieurs permet de partager des moments et une passion autrement que par des mots parfois difficile à trouver sur l'instant. Un sourire en bas, un cri en pleine spéciale, l’émerveillement face à un endroit suffit à susciter des sensations exceptionnelles et marquer les esprits ! Les partager sur le moment n'a pas de prix. Il faut le voir pour le croire !

Antoine Hoffmann-Massé

né le 29 septembre 1986, mesure 1m82 et pèse 72kg. Habite Forcalquier (04) depuis 1998. 

 Les diplômes : 

Est moniteur VTT Professionnel diplômé, Titulaire du BP JEPS Activité du Cyclisme.

Diplômé universitaire de Génie Mécanique (DUT GMP) et d'une License d'Ingénierie Mécanique. 

L'expérience professionnelle dans le milieu : 

Collabore régulièrement avec la presse spécialisée VTT pour le magazine DIRT France. 

A travaillé à la promotion de différentes marques dont Specialized, Lapierre, Julbo, Adidas, Probikeshop, Vertical Eight, WildTrack à travers de nombreuses prestations vidéos et managements des réseaux sociaux...

 

 
Palmarès : 

Pratique le VTT depuis 1998

10 années de compétition VTT Enduro

Plus d'une centaine de courses à son actif

9° de la Mégavalanche en 2005

8° de la Tribe 10 000 en 2004

2° de l'enduro des nations en 2009

11° de la Coupe d'Europe de Descente Marathon en 2006

11° des Enduro Series en 2011

vainqueurs et multiples podium sur les Rider'Z 

 

 Les Athlètes suivis par Antoine : 

Aurélien Demailly, Champion de France,Vice Champion du monde et vainqueur Mégavalanches junior en 2013

Valentin Brulas, double vainqueur de la Mégavalanche de l'Alpe d'Huez et de la Réunion Cadet 2013/14

Section compétition du Forcal'Crew 2014, 4 podiums sur 7 à la Mégavalanche !

 

Les voyages emblématiques : 

Santacruz et San Francisco, Californie

Withorse, Yukon, Canada

Vancouver & Whistler, Colombie Britanique, Canada

Haut Atlas, Maroc

St Gilles, la Réunion

Bilbao, Pays Basque, Espagne

Finale Ligure, Italie

Villars sur Ollon, Suisse

Morzine & Les Gets, Portes du Soleil

L'Alpe d'Huez, Massif des Grandes Rousses

La Pointezie, Auvergne

Gorges du Tarn, Aveyron

Vieussan, Haut-Languedoc

Prades, Pyrénées Orientales

Les sessions et escapades Bike Access encadrées par Antoine :